NATTOSITO

NATTOSITO

Artiste
Ses compositions, tout comme sa pratique de la peinture, se jouent des conventions en passant sans transition du minimalisme à l’illustration, des lignes architecturales à celle de l’horizon. Toiles fragmentées, aplats, incursions figuratives, un cadre dans le cadre, un plan sur un autre, figé ou en mouvement, à l’aube ou au crépuscule.
PEDRO

PEDRO

Artiste
Son travail, mêlant techniques de peinture classique et pratique du spray, dépeint les hommes au travers de la figure animale à la manière d'un fabuliste. D'apparence brute et naïve, sous un trait décomplexé, ses images, provoquent une harmonie en tensions, l’équilibre sur la faille, ou jouent tour à tour mots et motifs.
PERSU

PERSU

Artiste
Au delà de la technique et de l’esthétique, Persu attache beaucoup d’importance au lieu où il peint. Le fait de trouver des supports toujours différents, vierges ou abandonnés, nourrit sa créativité. Ainsi, en constante adaptation à l’architecture et à la texture du mur, il épuise les archétypes du lettrage, et laisse quelque chose de très personnel dans chacun de ces lieux.
SMOKA

SMOKA

Artiste
Aujourd’hui son travail mêle portraits, typographie, motifs et matières, dans l’objectif de rendre dynamique ses compositions. Les motifs et couleurs deviennent des éléments prépondérants de sa pratique, rythmant ses oeuvres entre abstraction et figuration. Ses oeuvres interrogent nos croyances, confrontent nos certitudes humaines à la réalité de la Nature.
THE BLIND

THE BLIND

Artiviste
Sa technique est caractérisée par le collage de demi-sphères de plâtre sur des marques réalisées au préalable à l'aide d'un pochoir et d'une bombe de peinture, matérialisant l'alphabet braille. Son travail in situ dans la rue prend en compte deux dimensions : le lieu et le message qui se donnent mutuellement du sens. Ainsi le message inscrit sur le mur est toujours fonction du lieu sur lequel il décide d'apposer son braille. Les messages inscrits sont toujours ironiques et provocateurs. A l'instar de l'oeuvre sur le palais de justice de Nantes, où il posa « pas vu, pas pris ».
WIDE

WIDE

Artiste
Wide tente de reproduire en peinture cette esthétique de l’obsolescence technologique qui peut apparaître sur nos écrans LCD. La collecte de photos d’identité, témoignages d’un instant T, et la capture de mots tirés du flot d’information en continu à la fois « news » et déjà dépassées, constituent la matière première du travail d’atelier de Wide. Il explore ces thèmes dans des oeuvres tendant vers l’abstraction, en expérimentant différents supports et techniques.