« ZOOLOU » par PEDRO

Cet été, dans le cadre du Voyage à Nantes, le Jardin des plantes donne carte blanche à Pedro. Un peu partout dans le parc, l’artiste a semé des animaux au format XXL jouant avec les éléments naturels.

Serpent géant dans le carré des herbes aromatiques, oiseaux multicolores cachés dans les magnolias, renard… Il règne comme une ambiance de safari au Jardin des plantes. Le responsable ? Pedro, artiste peintre du Collectif 100 Pression à qui le Service des espaces verts et de l’environnement (Seve) de la Ville de Nantes a donné carte blanche dans le cadre du Voyage à Nantes.
A côté des bancs géants et de la nouvelle aire de jeux de Claude Ponti, l’artiste, influencé par l’art brut, a donné vie à un bestiaire poétique et coloré. Ses créations, réalisées au pinceau, à la bombe ou au blanc d’Espagne – un clin d’œil à la tradition horticole locale – se déploient en deux dimensions sur les vitres des serres, mais aussi en 3D dans les arbres et jusque dans l’Orangerie où trône un immense cheval.
« Zoulou, ut picura poesis » – c’est le nom l’exposition – entraîne les visiteurs dans un parc imaginaire parsemé de motifs picturaux indigènes. « Je voulais réintroduire du sauvage dans le jardin », explique l’artiste qui a travaillé à partir de matériaux de récupération (planches de palette, métal, etc.). Pedro présente aussi dans l’Orangerie quelques toiles et sérigraphies réalisées spécialement pour le Jardin des plantes.

 

Pedro, artiste du Collectif 100 Pression. Oeuvre « Zoolou, Ut Pictura Poesis » au Jardin de plantes. Voyage à Nantes 2017
Pedro, artiste du Collectif 100 Pression. Oeuvre « Zoolou, Ut Pictura Poesis » au Jardin de plantes. Voyage à Nantes 2017
Étiqueté , ,